Thursday, December 31, 2015

Dernier jour de l'année 2015

Quelle passion ! Près de huit heures consécutives de montage effectuées aujourd'hui. Je suis crevée, je suis sourde d'une oreille et j'ai les yeux complètement pixélisés mais je suis heureuse. En arrière-fond, tout l'après-midi, il y avait, entre autres musiques, ce quintette à cordes ravageur du genevois Frank Martin, écrit en 1920, et que je vois bien se fondre au générique d'un film en costumes qui me taraude depuis un an, avec Bastien et Céline Semenzato dans les rôles principaux. J'en tombe tellement je trouve ce morceau beau.




Je dédie aussi ce morceau à Christophe Lellouche, une connaissance de Paris, dont j'ai appris la mort hier au hasard d'une publication sur le web. Il se trouvait au Bataclan, le soir du 13 novembre. Je reviendrai sur les circonstances rocambolesques de notre rencontre et de notre brève amitié en 2010. Il mérite qu'on écrive un livre sur lui, le bonhomme. Quel numéro !... Je suis un peu sonnée par cette nouvelle, quand même. Monde étrange et tourmenté que le nôtre.